28 septembre : journée d'action syndicale pour mettre les priorités sociale sur table

Nouvelles
Author
Redaction

Alors que les 7 partis traditionnels (libéraux, socialistes, verts et chrétien-démocrates) sont sur le point de former un gouvernement, après 490 jours de négociations, des rassemblements syndicaux en front commun ont eu lieu pour mettre la pression sur les négociateurs et pour mettre les priorités sociales sur la table.

action Bruxelles

 

Au Nord du pays comme au Sud, rouges comme verts, cheminots, personnel des maisons de repos, aides ménagères, traveilleurs du transport public, métallos, vendeuses,...la classe ouvrière dans toute sa diversité !

  • Pour la pension minimum à 1500 euros net (pas brut) et maintenant (pas en 2024).
  • Pour un vrai refinancement urgent de la santé (pour affronter la deuxième vague) et de la sécurité sociale par un impôt sur la fortune.
  • Pour débloquer les salaires en mettant la loi de 1996 à la poubelle. #larésistancesociale

Une première étape dans l'épreuve de force que nous devrons engager contre le nouveau gouvernement. Car les travailleurs des soins de santé l'ont déjà montré : si on se bat, on peut gagner.

 

Bruxelles
Bruxelles
Charelroi
Charleroi
Antwerpen
Anvers
Transcom
Des services publics qui respirent, c'est garantir notre avenir !!!
Raoul
Raoul Hedebouw, député et porte-parole du PTB, avec les syndicalistes à Liège.