Italie : le PTB présent à la manifestation syndicale antifasciste

Nouvelles
Author
PTB-PVDA
ptb.be

Le 9 octobre, le siège national du principal syndicat italien, la CGIL, a été victime d'une attaque organisée par des manifestants se revendiquant ouvertement du fascisme. Sous la direction notamment de membres du groupe fasciste Forza Nuova, des dizaines de manifestants ont dévasté le siège de la CGIL à Rome

PTB@Manif CGIL

En réaction, la CGIL organisait à Rome une grande manifestation en front commun avec les syndicats CISL et UIL. Le mot d’ordre était clair : « Mai più fascismi ! ». Plus jamais le fascisme.

Le PTB a envoyé une délégation, composée notamment du député européen Marc Botenga et des deux députés fédéraux ouvriers Nadia Moscufo et Gaby Colebunders. Ils y ont exprimé la totale solidarité internationale du PTB avec les syndicats italiens et la classe travailleuse dans la lutte contre l’extrême droite.

« Il est temps d'arrêter la normalisation de l'extrême droite, affirme Marc Botenga. L'attaque contre la CGIL montre le vrai visage de l'extrême droite. Et c'est le visage de la violence. La violence, notamment contre les syndicats. La violence d'extrême droite n'est pas un vague épouvantail. Elle est réelle et se développe partout en Europe, y compris chez nous. C'est pourquoi il est important d'être ici, et de faire front ensemble contre l'extrême droite. »

Ieri, oggi, domani : antifascisti sempre. Hier, aujourd'hui et demain : toujours anti-fascistes.

 

Intervention de Marc Botenga au Parlement européen sur le saccage du siège national du syndicat CGIL à Rome par un groupe de manifestants fascistes. “Ce n’est pas une coïncidence que l’extrême-droite attaque les organisations qui défendent les droits des travailleurs. Mais pour s’en prendre à l’extrême-droite, il faut combattre les causes”, a-t-il déclaré.

Share via social media