Le PTB rassemble 10 000 personnes à Bruxelles pour « la Grande Colère »

Nouvelles
Author
Redaction
ptb.be

Dimanche 1 mars, à l'initiative du PTB, plus de 10 000 personnes se sont rassemblées dans les rues de Bruxelles pour « la Grande Colère », la marche pour une autre politique.

manif

Le parti de gauche poursuit clairement son ascension. Les gens ont afflué vers Bruxelles de tous les coins du pays : de Liège, Anvers, Zelzate, Namur, Louvain, Sint-Niklaas, Charleroi, Bruxelles, Courtrai, la Louvière, Mons... La diversité des participants était frappante : ouvriers, employés, enseignants, médecins, élèves et étudiants, jeunes et moins jeunes... Tous sont en colère parce que l'élite politique qui siège à Bruxelles refuse de les écouter.

nous sommes un

De nombreuses personnes évoquent la loi d'initiative citoyenne pour une pension minimum de 1500 euros net que le PTB a déposée il y a 80 jours au Parlement. Peter Mertens : « Cela fait quatre-vingts jours que notre loi d'initiative citoyenne prend la poussière dans un tiroir au Parlement. Le président de la Chambre a même refusé de réceptionner nos 175 000 signatures. Nous avons des politiciens qui ont peur du peuple. Peur d'être face à des gens qui ont travaillé dur toute leur vie pour une pension bien trop basse alors qu'eux-mêmes s'octroient de plantureux revenus. »

grande colere

« Nous sommes gouvernés par une petite couche de politiciens déconnectés de la réalité et qui deviennent de plus en plus arrogants, a souligné Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB. Depuis 9 mois, ils ont décidé de nier le PTB et ses 580.000 électeurs. » Peter Mertens, Président du PTB s’attaquait à la propagande pour la scission du pays : « Le 26 mai, la population n’a pas voté pour diviser le pays. La division n’était même pas un thème des élections. Le 26 mai, la population a envoyé un signal social fort. Et ce signal était le même à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre. Un signal identique dans les trois Régions du pays.Qui veut augmenter la pension minimum à 1 500 euros net ? Je vais vous le dire : 4 Belges sur 5. À Bruxelles, en Wallonie et en Flandre. Qui veut une imposition juste ? Qui veut une taxe des millionnaires ? Je vais vous le dire : 4 Belges sur 5. À Bruxelles, en Wallonie et en Flandre. Qui veut plus d’unité dans le pays, moins de querelles et pas de scission ? Une fois encore, 4 Belges sur 5. À Bruxelles, en Wallonie et en Flandre. »

 

publicmarianne