L’été 2022 du Parti du Travail de Belgique (PTB)

Nouvelles
ptb.be

Nous passerons brièvement en revue certains des thèmes et campagnes actuels de la PTB cet été.

bloquons les prix pas les salaires

Bloquez les prix pas les salaires

Alors que la classe travailleuse peine à joindre les deux bouts, les monopoles de l’énergie, les multinationales de l’agroalimentaire et les géants du pétrole réalisent des bénéfices records. Partout dans le monde, des voix appellent à bloquer les prix afin de mettre un terme à la spéculation. Le PTB demande le gel des prix des carburants à un maximum de 1,40 euro le litre.

Le parti entend par ailleurs faire abolir la loi qui empêche les négociations salariales. Ces deux dernières années, les salaires réels en Belgique ont diminué de près de 2% en 2021 et de plus de 2% en 2022. Pendant ce temps, les prix de produits de première nécessité tels que l’énergie, le carburant et les produits de base augmentent : autant de dépenses qui pèsent quotidiennement sur le budget des ménages.

Le PTB du côté des travailleurs des compagnies aériennes

Raoul at the airport

« Je connais des collègues qui ont fait seize vols en cinq jours », dit une hôtesse de l’air. « Il suffit que votre premier vol soit retardé pour qu’il ne vous reste que douze heures avant votre prochain vol, sans compter le transfert vers et depuis l’aéroport », explique un pilote.

« Les temps de repos minimum sont devenus presque la norme. On est vraiment cassés. Bien sûr, pour piloter un avion, ça ne va pas. Tôt ou tard, il y aura des accidents à cause de cela. »

Seriez-vous à l’aise de prendre l’avion si le personnel qui le pilote et le gère est épuisé ? Les employés de Brussels Airlines ne le sont pas non plus. C’est pourquoi ils sont en grève. Ils veulent pouvoir exercer leur métier dans des conditions tenables et en toute sécurité, tant pour eux-mêmes que pour leurs passagers. Ils ont tout notre soutien

 

 

 

 

 

Non à l’augmentation du budget de la défense. C’est dans le pouvoir d’achat de la classe travailleuse qu’il faut investir.

no cold war

L’OTAN (dirigée par les États-Unis) exige des pays membres des investissements militaires d’une ampleur sans précédent, au détriment des investissements sociaux et écologiques. Mais elle compte aussi renforcer ses racines politiques et accueillir de nouveaux pays, comme la Suède ou la Finlande.

Cette position, imposée par les chefs de guerre de plusieurs pays occidentaux, nous pousse davantage encore dans une logique d’opposition entre blocs et exacerbe les tensions internationales.

Le Secrétaire général de l’OTAN prétend même que prôner la paix ne fait qu’encourager la guerre... C’est le monde à l’envers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Travailler jusqu’à 67 ans n’est pas faisable.

upside down

Lorsque l’âge de la retraite a été porté à 67 ans, le gouvernement Michel a promis des exemptions pour tous les métiers pénibles.

Que font aujourd’hui le gouvernement Vivaldi et la ministre socialiste Karine Lalieux ?

  • maintenir la pension 67 ans
  • aucune exception pour les métiers pénibles.

C’est impossible ! Le gouvernement ne
peut pas laisser les aides-ménagères, les éboueurs, les infirmières, les travailleurs de la construction, du travail posté, etc. se tuer à la tâche jusqu’à 67 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le gouvernement déterminé à lutter contre les paradis fiscaux ? Il y a... de quoi en douter.

belastingparadijs

« Le gouvernement combat les paradis fiscaux avec un pistolet à eau », déclare Marco Van Hees, député fédéral du PTB.

Chaque année, environ 800 à 900 sociétés déclarent 10 000 à 15 000 versements vers des paradis fiscaux repris dans la liste belge pour un montant total qui,

en 2020, atteint 266 milliards d’euros.
« À peine quatre agents à temps partiel du SPF Finances sont affectés à l’analyse de ces déclarations portant sur des centaines de milliards d’euros, c’est bien trop peu », déclare le député Marco Van Hees « Il est temps d’entamer une véritable guerre économique contre cette piraterie internationale et financière. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Peppertalk

peppertalkDans L’instant piment, Marc Botenga, député européen du PTB, aborde les sujets épineux du moment.Il décortique les questions internationales et surtout les intérêts qui se cachent derrière.

 

 

 

 

 

 

peppertalk

 

 

 

Abonnez-vous à la chaîne Youtube du PTB :

www.youtube.com/ptbbelgique

channel

Share via social media