Nouvelles

Nouvelles
L’épidémie est une menace à ne pas sous-estimer. Pour notre santé d’abord, évidemment, mais pour notre pouvoir d’achat aussi. Il ne peut pas être question de faire retomber le poids de la crise sur les travailleurs. Voici le plan d’urgence du PTB avec 7 mesures concrètes pour protéger le pouvoir d’achat et faire contribuer les grandes fortunes.
Nouvelles
Le PTB demande que la Belgique ferme les entreprises des secteurs non-essentiels. « Tirons les leçons de ce qui se passe en Italie et dans le reste du monde », déclare le président du PTB Peter Mertens.
Nouvelles
Les cafés et les écoles ferment, mais les gens doivent continuer à travailler les uns à côté des autres dans de nombreuses entreprises. Cela ne peut plus durer. La santé passe avant le profit. Dans cette vidéo, Peter Mertens, président du PTB, propose quatre mesures pour protéger notre santé et notre revenu. Ensemble, faisons reculer le coronavirus. #prenonsoindesautres
Nouvelles
Le PTB exige que la Belgique passe à la vitesse supérieure dans la lutte contre le coronavirus, et a déposé au parlement une proposition pour dégager les moyens nécessaires dans le cadre des discussions sur le budget. « Les mesures actuellement sur la table sont loin d'être suffisantes pour protéger les gens, déclare Sofie Merckx, médecin généraliste et députée PTB. Cet avis est également partagé par les experts internationaux de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Nous devons agir maintenant, et faire primer la santé publique sur les intérêts économiques à court terme. »
Nouvelles
Le PTB demande la nomination immédiate d'un commissaire national pour accélérer la lutte contre le coronavirus dans notre pays. Selon le parti de gauche, un tel commissaire est nécessaire pour briser le carcan institutionnel et économique qui empêche actuellement de prendre les mesures nécessaires pour endiguer l'épidémie en profondeur.
Nouvelles
Le dimanche 8 mars, un peu partout en Belgique comme dans le monde entier, les femmes se sont levées par milliers pour faire entendre leur voix. De Charleroi à Ostende, en passant par Liège, Bruxelles, Gand, Namur, Mons, Courtrai et Louvain. Partout les femmes se sont levées pour dire STOP aux inégalités salariales, STOP aux violences faites aux femmes et aux nombreuses discriminations encore bien trop présentes dans notre société. (Photo : 10 000 manifestant.e.s à Bruxelles)(Photo: 10,000 demonstrators in Brussels)
Nouvelles
Dimanche 1 mars, à l'initiative du PTB, plus de 10 000 personnes se sont rassemblées dans les rues de Bruxelles pour « la Grande Colère », la marche pour une autre politique.
Nouvelles
Au vu de l’urgence sanitaire causée par le virus Corona et le Covid-19, le Meeting européen Luttons pour nos Pensions, prévu pour samedi 4 avril à Bruxelles, a été postposé à dimanche 20 septembre. Le meeting sera dés lors au programme de la fête de la solidarité ManiFiesta. Le même panel exceptionnel d’intervenants est invité. Nous allons completer et actualiser les informations concrètes dès qu'elles seront connues. Merci de votre compréhension. Pour plus d'information suivez : fight4pensions.eu
Nouvelles
Les attaques frontales contre les régimes publics de retraite sont une réalité dans de nombreux pays de l'Union européenne. En Espagne, la lutte des pensions a commencé en 2011 et se poursuit toujours. Chaque lundi, les pensionnés espagnols descendent dans la rue. Ils célèbrent les « Lundis au soleil » pour réclamer des pensions équitables. (Photo: meeting à la Baracaldo, Bilbao.)
Nouvelles
Zelzate est une petite commune (12.700 habitants) en Flandre orientale. C'est aussi la seule municipalité en Belgique gerée par une majorité de gauche, du PTB avec le sp.a (social-démocrate). Cette majorité a opté pour des nouveaux investissements, une répartition plus équitable des charges et davantage de participation des habitants. Ce « Plan d’avenir » comprend un point central : un « tax shift équitable » par lequel les grandes entreprises et les multinationales contribuent davantage, et les citoyens et les plus petites entreprises, moins. (Sur la photo : "Je soutiens le transfert fiscal équitable à Zelzate", l’affiche que les habitants sont invités à mettre à leur fenêtre.)
Nouvelles
Un pain par mois. C’est ce que le patronat daigne « offrir » aux 140 000 aides-ménagères qui travaillent dans le secteur des titres-services. Une nouvelle preuve de mépris. Elles répondent donc par l’action. Le 28 novembre dernier, c’était la première action d’un long combat des aides-ménagères, à Bruxelles.
Nouvelles
Bravo aux centaines de Belges (parmi lesquels 150 membres du PTB) qui ont fait le déplacement à Lille, le samedi 11 janvier, pour la manifestation contre le projet de réforme des retraites de Macron. Le combat des travailleurs français est aussi celui de tous les travailleurs en Europe. Travailler plus longtemps pour moins d’argent, on n’en veut pas.